INSPECTION

Notre approche

Notre méthode s'inspire de celle préconisée dans les formations de la SCHL et recommandée dans divers ouvrages d'experts et de référence. Elle s'appuie aussi sur l'échange avec nos pairs et sur notre expérience de plus de 10 ans.

Elle consiste à inspecter méticuleusement les lieux avant toute chose. Étant donné que le domaine de la qualité de l’air intérieur et de l’environnement résidentiel est peu connu du public en général, une idée préconçue consiste à penser que la première étape des travaux est de tester la qualité de l’air du bâtiment.

Les tests ont leur importance indéniable mais pour LHB, l’appareil le plus sophistiqué et le plus pratique à utiliser en premier lieu reste un sens de l’observation et la qualité des informations recueillies par l’investigateur.

Dans notre industrie, nous avons trop souvent croisé des employés de compagnies qui s’improvisaient dans le domaine et qui se fiaient uniquement aux données des tests et des appareils de lecture au lieu de faire une investigation complète des lieux en observant chaque détail significatif à l’enquête devant mener soit à une décontamination rigoureuse des lieux ou à un simple ajustement de la part des occupants.

Il nous arrive de visiter un lieu suite au passage de grandes compagnies qui n’ont pas reconnu des sites de contamination pourtant visibles à l’œil nu, mais dont les tests ne faisaient pas état de contamination à cause des niveaux d’humidité trop bas le jour de l’échantillonnage par exemple.

Un autre aspect important, que nous privilégions au cours de notre enquête et qui est parfois négligé par d’autres spécialistes du métier, est l’entrevue préliminaire des occupants et des propriétaires. Ceci est une étape essentielle, voire impérative à nos travaux car bien que néophytes en la matière, les individus peuvent nous fournir des informations extrêmement pertinentes sur leur santé physique, leurs sensations et leurs perceptions et peuvent ainsi nous mettent sur la piste de solutions qui seront adaptées à leur situation environnementale.

En effet, un détail important est souvent remarqué par un occupant mettant en lumière une source de la problématique pour laquelle nous avons été appelés.

 

Notre travail consiste à mettre toutes les pièces du puzzle en place pour émettre un diagnostique sur le problème de qualité de l’air du bâtiment et pour offrir des solutions concrètes et durables au problème constaté.

INVESTIGATION

Our methodology

Our approach is recommended by the CMHC and based on various reference books and experts’ advice. It also relies on the exchanges we have with our peers and our own field experience over 10 years.

Our methodology consists first in carefully inspecting the premises. Because the field of indoor air quality and the residential environment is relatively unknown to the general public, there exists a preconceived idea that the first phase in our line of work is to test the air quality of the building.


Of course, tests are undeniably important, but for LHB, the most sophisticated and convenient device to use in the first place remains a keen sense of observation and the quality of information that is gathered by the investigator.


In our industry, we often come across inexperienced companies in the field, whose employees rely solely on reading devices and test data instead of doing a thorough site investigation. Observing every detail significant to an investigation can often decide between a rigorous site decontamination or a simple adjustment on the side of the occupants, which might not be the same conclusion as that based solely on test data.


Sometimes, we are called to a site after an established company has failed to detect contamination. A company will test a site without recognizing contamination albeit visible to the naked eye. This happens because the tests did not indicate contamination due to moisture levels too low the day of the sampling, for example.


Another important aspect that we focus on during our investigation, and that is sometimes overlooked by other experts in the profession, is the preliminary interviews with the occupants and owners of the building we’re investigating. This is an essential step in our work because even though they might be considered neophytes in the field, individuals can provide us with highly relevant information on their physical health. ​

Their feelings and perceptions of their environment can give us the path to solutions that will be adapted to their environmental situation. An important detail will often be noticed by an occupant, therefore highlighting the source of the problems for which we were called.

Our job is to put all the pieces together to make a diagnosis of air quality deficiency and to provide practical and lasting solutions to the identified problems.

​© 2015 Ko and Co et LHB inc.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • LinkedIn Classic